Au service de la construction et de l'industrie

Comment identifier les champignons lignivores

Les champignons lignivores
A
S’attaquant aux parois des cellules du bois, ces champignons sont à l’origine des pourritures observées sur les ouvrages en bois. En biologie, nous les classons notamment suivant leur mode de reproduction mais dans la pratique de la construction, le plus simple reste de les classer suivant le type de pourriture qu’ils provoquent :

- Pourriture cubique brune
- Pourriture fibreuse blanche
- Pourriture molle

Cette classification a le mérite d’aider à identifier rapidement les plus dangereux, comme la Mérule ou le Polypore des caves.
A
bois-pourriture-cubique-brune
pourriture-molle
pourriture-fibreuse-blanche
A

• La couleur de la pourriture participe le plus souvent à sa caractérisation quand le bois est très dégradé.

Pour rappel, le bois est constitué de Cellulose (40 à 55 %), d’Hémicelluloses (12 à 15 %), de Lignine (15 à 30 %) et de matières extractibles telles que la résine, les phénols et les tanins à hauteur de 2 à 15 %.

La lignine est un polymère complexe aromatique, autrement dit, une grosse molécule avec beaucoup d’atomes de carbone qui lui confèrent un pouvoir calorifique élevé. Par sa rigidité, c’est elle qui a permis voilà 350 millions d’années le passage du port rampant (mousses) au port dressé (herbes, arbres). Ce sont également ses radicaux photo-sensibles qui expliquent l’assombrissement du bois lorsqu’il est soumis aux UV et le jaunissement de votre quotidien, le papier étant de faible qualité (lignine mal purgée).

Les champignons qui provoquent de la pourriture fibreuse consommant essentiellement la lignine dans le bois, le bois dégradé s’éclaircit, d’où l’association fibreuse blanche.

A contrario, les champignons à l’origine de la pourriture cubique dégradant principalement la cellulose, ils provoquent une augmentation de la proportion de lignine, ce qui assombrit le bois dégradé. On parle alors de pourriture cubique brune.

Les champignons de pourriture molle dégradent eux aussi la cellulose, ce qui confère à cette pourriture une couleur sombre en surface.

Au-delà de la couleur, comment la reconnaître?

A

LA POURRITURE MOLLE

Nous la trouvons généralement sur des menuiseries extérieures, le taux d’humidité du bois nécessaire à son développement devant être supérieur à 50 – 60 %. Elle survient indifféremment sur les résineux et les feuillus et dégrade le bois superficiellement (1 à 2 cm maximum).

En dégradant la cellulose, le bois est très sombre en surface. Les cubes sont petits (arête de l’ordre de 1 cm). Les Chaetomium et Peziza sont les champignons à l’origine de ce type de pourriture.

A

LA POURRITURE FIBREUSE BLANCHE

A
Polypore des caves
A

Contaminant principalement les feuillus, les champignons à l’origine de cette pourriture ont besoin d’un taux d’humidité supérieur à 40 % pour croître.

Parmi ceux-ci, le plus répandu est le Polypore des caves (Donkioporia expansa) mais les Tramètes, le Schizophyllum, les Hyphodontia, les Pleurotes, les Coprins, etc. ont également la faculté de dégrader la lignine et de conduire à ce type de pourriture.

A

LA POURRITURE CUBIQUE BRUNE

Cette pourriture se distingue de la pourriture molle par:

- un pas des cubes beaucoup plus grand et pouvant atteindre 7 à 8 cm
- une attaque dans toute l'épaisseur des pièces de bois contaminées

Le taux d’humidité du bois nécessaire à l’installation des champignons à l’origine de cette pourriture démarre dès 20 % et nous la retrouvons essentiellement sur les résineux.

Attention ce dernier caractère n’est pas discriminant puisque la Mérule se retrouve également sur des feuillus comme le Chêne ou le Châtaignier.

Parmi les champignons provoquant la pourriture cubique brune, le plus célèbre est la Mérule pleureuse (Serpula lacrymans et ses soeurs) qui est talonnée par les Coniophores (notamment Coniophora puteana). Mais également les Lenzites, les Fomitopsis, etc.

Le mode de développement de la Mérule lui étant propre, un nouvel article suivra.

A
merule en sous face de plancher
A

Savoir caractériser le type de pourriture permet de savoir s’il s’agit de Mérule ou non et d’apprécier les mesures réparatoires à mettre en œuvre.

Une fois les arrivées d’eau supprimées,s’il s’agit de

- pourriture molle ou fibreuse blanche, seuls les éléments en bois devront être purgés et les avoisinants traités

- pourriture cubique brune, une identification formelle devra être faite pour savoir si outre les pièces de bois, les maçonneries devront également être traitées …