Au service de la construction et de l'industrie

Les pathologies du bois dans la construction sont l’ensemble des dégradations rencontrées sur les bois mis en œuvre dans la construction.

Les champignons lignivores 

Il existe de nombreuses espèces de champignons lignivores capables de dégrader le bois d'œuvre, comme la Mérule ou le Coniophore des caves.

Le plus connu des champignons lignivores est la Mérule (Serpula lacrymans), qui attaque principalement les bois d'œuvre résineux : son développement nécessite une humidité minimale de 22%, avec un optimum à 35%, une température de 20 à 26°C, et une atmosphère confinée.

Les champignons lignivores sont classés selon le type de pourriture créée, la forme de cette pourriture résulte du mode consommation des constituants de la paroi ligneuse par le champignons (lignine ou cellulose).

Il existe trois types de pourriture :

Pourriture cubique brune
Pourriture fibreuse blanche
Pourriture Molle

La pourriture cubique brune : champignons lignivores

La pourriture cubique brune
Pourriture cubique brune
Mérule pleureuse
Mérule pleureuse
(Serpula lacrymans)
Coniophore des caves
Coniophore des caves
(Coniophora puteana)
Lenzite des poutres
Lenzite des poutres
(Gloeophyllum sepiarium
A

La pourriture fibreuse blanche : champignons lignivores

Pourriture fibreuse blanche
Pourriture fibreuse blanche
Polypore de couleur variable
Polypore de couleur variable
(Trametes versicolor
Mérule tremblante
Mérule tremblante
(Merulius tremollosus)
A

La pourriture molle : champignons lignivores

Pourriture molle
Pourriture molle
Chaetomium elatum
Chaetomium elatum
Chaetomium murorum
Chaetomium murorum
Spores de Chaetomium murorum
Spores de Chaetomium murorum

Les champignons lignicoles

Les champignons lignicoles n'affectent pas les fonctions mécaniques mais modifient l’aspect du bois.

Il existe plusieurs types :

       Les champignons de dis-coloration (bleuissement), se développent dans l’arbre fraîchement abattu qui sèche trop lentement. Les désordres sont d’ordre esthétique.

       Les moisissures se développent sur du bois humide, du plâtre, du papier peint… D’un aspect très poudreux, elles peuvent être de plusieurs couleurs (noir, brun, vert, jaune…). Elles se développent dans des espaces confinés.

       Les échauffures se développent dans l’arbre sur pied ou dans les grumes restant longtemps humides. Les désordres sont esthétiques au début, puis mécaniques : le bois est décoloré, avec des zones brunes, avant qu’une pourriture fibreuse blanche ne s’installe.

Les champignons lignicoles

A
Bleuissement Bleuissement
Echauffures Echauffures
Moisissures Moisissures

Les attaques d'insectes sur bois d’œuvre:

Les insectes à larves xylophages sont:

- soit des insectes dits de bois frais dont l’humidité est supérieure aux points de saturation des parois cellulaires. Ils pondent et commencent leur développement dans les arbres dépérissants ou fraîchement abattus et les poursuivent dans les mêmes bois une fois secs : ceux-ci, compte tenu de la durée du cycle évolutif, peuvent avoir été mis en œuvre entre temps.

Ex: le Bostryche Capucin, le grand Sirex (guêpe)…

- soit des insectes dits de bois sec dont tous les stades se déroulent dans le bois ayant une humidité qui varie entre 7 et 18%. Ils dégradent les bois mis en œuvre (charpentes, meubles, etc.)

Ex: Capricorne des maisons, Petite Vrillette, Lyctus…

A

Les insectes à larves xylophages

A
Petite vrillette
Petite vrillette
(Anobium punctatum
Grande vrillette
Grande vrillette
(Xestobium rufovillosum
Vrillette aux antennes pectinées
Vrillette aux antennes pectinées
(Ptilinus pectilicornis)
Bostryche capucin
Bostryche capucin
(Bostrychus capucinus)
Capricorne des maisons
Capricorne des maisons 
(Hylotrupes bajulus)
A

Les insectes xylophages nidificateurs et les Termites

A
Xylocope violet
Xylocope violet 
(Xylocopa violacea)
Termites
Termites